Eau en Poitou-Charentes : RPDE

     

Assainissement

L'utilisation domestique de l'eau conduit à la production d'eaux usées, essentiellement porteuses de pollution organique, nécessitant leur épuration, ou assainissement. Ces eaux usées peuvent être d’origine domestique, ou industrielle.
Les eaux pluviales font l’objet d’une rubrique à part sur ce site.

Il existe deux types d’assainissement des eaux usées domestiques :
- l’assainissement collectif (raccord au réseau)
- l’assainissement individuel ou non collectif ou autonome.

La collecte des eaux usées est réalisée par :
- des réseaux unitaires, qui évacuent dans les mêmes canalisations vers la station d'épuration, les eaux usées raccordées au réseau et les eaux pluviales.
- des réseaux séparatifs, qui collectent les eaux usées dans un réseau et les eaux pluviales dans un autre. Les eaux pluviales sont ensuite traitées par simple décantation, tandis que les eaux usées domestiques sont envoyées en station d'épuration.
Plus d’informations sur la gestion des eaux pluviales.

Pour traiter les eaux résiduaires industrielles avant restitution au milieu naturel, deux solutions existent :
- soit l'établissement possède sa propre station d'épuration,
- soit l'établissement est raccordé au réseau public d'assainissement de la collectivité (avec ou sans prétraitement). Dans ce cas les eaux usées industrielles ne sont mêlées aux eaux domestiques que lorsqu'elles ne présentent plus de danger pour les réseaux de collecte et ne perturbent pas le fonctionnement des usines de dépollution.

Consultez les informations et la conformité de la station d’épuration située près de chez vous

Les Zones sensibles à l’eutrophisation

La directive européenne 91/271/CEE du 21 mai 1991 (reprise par la loi sur l’eau du 3 janvier 1992 et le décret du 3 juin 1994) relative au traitement des eaux résiduaires urbaines a considérablement étendu le contenu des obligations des communes.
Elle s’inscrit dans un contexte international de protection des milieux marins (convention d’Oslo OSPAR, de BArcelone, …) et européen où les rejets d’eaux usées d’un Etat peuvent influencer la qualité des eaux d’un autre.

En déclinaison, chaque Etat membre a désigné des " Zones Sensibles " où une élimination plus poussée des paramètres Azote et/ou Phosphore apparaît nécessaire pour lutter contre les phénomènes d’eutrophisation. Les traitements dans ces zones sont ainsi plus exigeants qu’ailleurs. La Directive fixait des dates d’échéance de mise en conformité des traitements.

La France a défini à 4 reprises ces zones sensibles :
- l’arrêté du 23 novembre 1994 (1ère délimitation)
- l’arrêté de 1ere révision du 31 août 1999
- l’arrêté de 2e révision du 9 janvier 2006
- l’arrêté de 3e révision du 9 décembre 2009

Une grande partie de Poitou-Charentes est concernée par ces Zones sensibles.

Consultez la carte des zones sensibles en Poitou-Charentes
Télécharger la carte des zones sensibles en Poitou-Charentes

Pour en savoir plus
- La Directive eaux résiduaires urbaines : 20 ans après, Agence de l’eau Loire Bretagne, mai 1991

Les portails nationaux d’accès aux informations sur l’assainissement

- Portail national sur l’assainissement non collectif

- Portail national d’information sur l’assainissement communal

.

Pour en savoir plus
- la plaquette sur le cycle technique de l’eau, réalisée dans le cadre du R.P.D.E.
- l’assainissement des eaux usées dans le Tome sur l’eau de l’Environnement en Poitou-Charentes
- la Directive Eaux Résiduaires Urbaines
- les étapes et procédés de traitement des eaux usées

La réutilisation des eaux usées

En France, la réglementation prévoit la possibilité d'irriguer les cultures ou d'arroser les espaces verts, à partir des eaux usées, après leur passage en station d'épuration.

Pour en savoir plus
- La réutilisation des eaux usées pour l’irrigation : une solution locale pour des situations critiques à l’avenir, Le Point sur, n°191, juin 2014, Commissariat Général au Développement Durable (CGDD)
- La réutilisation des eaux usées, sur le site du Ministère en charge de l’environnement
- Eaux et développement durable, sur le site de l’ANSES
Mentions légales | Aide à la navigation | Conditions d’utilisation | Politique d’accessibilité | Crédits | Plan du site | Cadenas fermé