Eau en Poitou-Charentes : RPDE

     

Bilan Final de l’étiage 2013

Bilan final 2013 - illustration page de garde SITUATION DE LA RESSOURCE EN EAU ET MESURES DE GESTION MISES EN OEUVRE D'AVRIL A SEPTEMBRE 2013, EN POITOU-CHARENTES
Introduction - Partenariat - Précautions de lecture
Résumé.
Bilan Final de l’Etiage en vidéo.
Rapport intégral.

Résumé :

Les précipitations nettement supérieures aux normales saisonnières, enregistrées en Poitou-Charentes durant l'hiver 2012-2013, ont placé la région dans une situation favorable pour débuter cette période d'étiage. Fin mars 2013, le niveau des nappes souterraines, et les débits des cours d'eau étaient alors supérieurs aux normales saisonnières. D'autre part, les grands barrages de la région, assurant différents usages (alimentation en eau potable, irrigation et soutien d'étiage), étaient intégralement remplis à la veille de l'étiage, ce qui ne s'était pas produit depuis plusieurs années.

Il est important de noter que l'évolution des conditions pluviométriques influence directement l'état quantitatif des ressources en eau, et indirectement la pression exercée sur celles-ci (par exemple variation importante de l'intensité des prélèvements agricoles en période d'étiage, selon le besoin en eau des cultures).

A l'échelle régionale, malgré l'alternance de pluies abondantes au printemps et de périodes plus sèches en été, les conditions pluviométriques sont restées favorables dans l'ensemble.

Du fait de la bonne reconstitution des ressources en eau lors de la période de recharge naturelle et de ces conditions climatiques relativement clémentes au cours de l'étiage, la situation quantitative des ressources en eau a été globalement favorable d'avril à septembre 2013. Malgré une légère dégradation de l'état quantitatif en fin d'été, suite aux déficits pluviométriques enregistrés, la période d'étiage 2013 constituera une année 'humide de référence'. Pour les nappes souterraines par exemple, la situation à fin septembre 2013 (avec 84 % des stations de suivi affichant un niveau supérieur à la moyenne) apparaît comme l'une des meilleures observées à la même période, depuis 1993.

Compte-tenu de ces conditions, les premiers arrêtés de restriction d'usages ont été appliqués uniquement à partir du mois de juillet (dès le mois d'avril les années précédentes). Les mesures se sont par la suite intensifiées au cours de l'été, malgré une faible proportion de bassins concernés. Les prélèvements agricoles de certaines zones de gestion ont néanmoins été totalement interdits en août et en septembre.

Concernant les milieux aquatiques et l'écoulement des cours d'eau, malgré une situation d'ensemble favorable et nettement meilleure que les années passées, certaines portions de rivières de la région ont été observées en état d'assec ou de rupture d'écoulement. Quelques uns de ces cours d'eau sont néanmoins classés en 'écoulement intermittent' (Base de Données CARTHAGE).

Ainsi, ces mesures de gestion n'ont cependant pas empêché un dépassement ponctuel du Débit de Crise (valeur seuil de débit en dessous de laquelle seuls les exigences de la santé, de la salubrité publique, de la sécurité civile et de l'alimentation en eau potable de la population et les besoins des milieux naturels peuvent être satisfaits) en septembre, sur le cours d'eau du Né (17), naturellement sensible aux assecs.

Le Débit Objectif d'Etiage (DOE) est une autre valeur seuil de débit, définie par les Schémas Directeurs d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) au niveau de stations de suivi référentes. Il permet d'évaluer si l'ensemble des usages est possible en équilibre avec le bon fonctionnement du milieu aquatique. Les débits relevés en 2013 ont été conformes aux DOE sur environ deux tiers des stations de la région. Celui-ci n'a cependant été que rarement satisfait durablement sur les dix dernières années.

A notre connaissance, l'alimentation en eau potable a pu être préservée : aucune coupure d'eau liée à un manque de ressources n'est à signaler. En revanche, de fortes pluies ont généré une turbidité supérieure aux normes de qualité, et ont ainsi perturbé la distribution d'eau potable de certaines communes du Sud Vienne, mi-avril et fin juin.

Au niveau de la production végétale agricole, les récoltes ont été retardées par les conditions climatiques humides. Les résultats sont hétérogènes selon les secteurs et le type de culture. Les rendements des cultures d'hiver (orge, blé, par exemple) sont proches des normales, et les estimations pour les cultures d'été (maïs et tournesols, par exemple) semblent indiquer la même tendance.

Le Clain à Chasseneuil du-Poitou (86) , le 14/06/2013

Bilan Final de l’Etiage en vidéo :

Cliquez ici pour visionner la vidéo

Sommaire :

Bilan Final de l'étiage 2013

Cliquez ici pour télécharger le document intégral au format pdf (14,7 Mo)
Bilan final 2013 - illustration page de garde

- Contexte : la situation quantitative de l'eau en Poitou-Charentes
Téléchargeable au format pdf (4,7 Mo)

- Etat de la ressource en eau et des milieux aquatiques d'avril à fin septembre 2013
Téléchargeable au format pdf (19 Mo)

- Mesures de gestion appliquées au cours de l'étiage 2013 et suivi des objectifs définis aux points nodaux
Téléchargeable au format pdf (18,7 Mo)

- L’alimentation en eau potable

- La production végétale agricole

Mentions légales | Aide à la navigation | Conditions d’utilisation | Politique d’accessibilité | Crédits | Plan du site | Cadenas fermé