Eau en Poitou-Charentes : RPDE

     

Bilan Final de l’étiage 2016

SITUATION DE LA RESSOURCE EN EAU ET MESURES DE GESTION MISES EN OEUVRE D'AVRIL A OCTOBRE 2016, EN POITOU-CHARENTES
Introduction - Partenariat - Précautions de lecture
Résumé.
Bilan Final de l’Etiage en vidéo.
Rapport intégral.

Résumé :

En lien avec l'évolution des précipitations, le début de la phase naturelle de reconstitution des ressources en eau est tardif pour l'année hydrologique 2015-2016. Néanmoins, les fortes pluies reçues de janvier à mars 2016 placent le Poitou-Charentes dans des dispositions hydrologiques favorables avant d'aborder cette nouvelle période d'étiage. Les grands barrages de la région, assurant différents usages (alimentation en eau potable, irrigation et soutien d'étiage), sont par exemple remplis presque intégralement à la veille de l'étiage.

Il est important de noter que l'évolution des conditions pluviométriques influence directement l'état quantitatif des ressources en eau, et indirectement la pression exercée sur celles-ci (par exemple variation importante de l'intensité des prélèvements agricoles en période d'étiage, selon les besoins en eau des cultures).

Suite au printemps contrasté, les précipitations sont très rares de juillet à octobre 2016. Ce déficit pluviométrique ne permet pas de maintenir la situation plutôt favorable du début d'étiage. Après avoir nettement augmenté en juin-juillet suite aux fortes pluies, le débit des cours d'eau et le niveau des nappes n'ont ensuite cessé de diminuer. Ils sont globalement inférieurs aux normales saisonnières à partir de juillet-août, et atteignent des niveaux parfois critiques à l'automne. Dans ces conditions climatiques, les taux de remplissage des grands barrages-réservoirs de Poitou-Charentes diminuent rapidement à partir de juillet, en lien avec le soutien d'étiage et la sollicitation croissante des différents usages. La situation est d'autant plus particulière cette année, en raison des vidanges intégrales programmées sur le Cébron et sur Lavaud pour des opérations de maintenance. Certains milieux aquatiques sont alors affectés par l'absence d'écoulement des cours d'eau (« assec »), notamment en été mais aussi à l'automne, avec des conditions d'étiage qui se prolongent en cette saison. Octobre 2016 étant le mois d'octobre le plus sec observé en Poitou-Charentes depuis 1985, la situation déjà tendue en fin d'étiage se dégrade à nouveau.

De nombreux arrêtés de restriction des usages de l'eau ont encore été adoptés cette année. En raison du maintien de conditions météorologiques très sèches, certaines zones de gestion font encore l'objet de mesures en octobre-novembre, au-delà de la période d'application des arrêtés cadre (censés terminer fin septembre-début octobre).
En dépit des conditions climatiques difficiles, les Débits d'Objectifs d'Etiage (DOE) ont été respectés pour 15 des 22 points nodaux en 2016. Les Débits de Crise (DCR) ont quant à eux été franchis sur 3 stations, notamment en fin d'étiage.

La phase de recharge naturelle des différentes ressources en eau, et notamment des nappes souterraines, tarde à s'enclencher...

Bilan Final de l’Etiage en vidéo :

Consultez le Bilan Final de l’Etiage en vidéo

Sommaire :

Bilan Final de l'étiage 2016

Télécharger le document intégral au format pdf (10,1 Mo)

- Contexte : la situation quantitative de l'eau en Poitou-Charentes

- Etat de la ressource en eau et des milieux aquatiques

- Mesures de gestion appliquées et suivi des objectifs définis aux points nodaux

- L’alimentation en eau potable

Mentions légales | Aide à la navigation | Conditions d’utilisation | Politique d’accessibilité | Crédits | Plan du site | Cadenas fermé