Eau en Poitou-Charentes : RPDE

     

Bilan de l’année 2002

Pluviométrie.

L'année hydrologique se caractérise par une succession de mois secs de novembre à avril, qui se traduit à la fin avril par un déficit cumulé très important (de l'ordre de 25 à 30 %) sur l'ensemble de la région. Mai et juin présentent des précipitations plus proches des moyennes saisonnières, mais avec des disparités importantes entre l'est et l'ouest de la région : le déficit cumulé persiste (voire s'aggrave) en Deux-Sèvres et Charente-Maritime. Le mois de juillet est globalement humide, grâce aux épisodes du début et de la fin du mois, séparés par un intermède sec ; le caractère orageux des précipitations explique les écarts de répartition des pluies. Trois épisodes de précipitations intenses font du mois d'août le mois le plus humide de l'année 2002 ; là encore, un gradient est-ouest marqué est observable. Un mois de septembre sec et un mois d'octobre proche des moyennes clôturent la période d'étiage, dont le bilan est globalement excédentaire, hormis en Charente Maritime et dans le sud Deux-Sèvres.

Source : Météo France. Commentaire : DIREN

Niveau des nappes.

Les précipitations hivernales n’ont permis qu’une faible recharge des nappes, et le début de la vidange dès mars-avril aboutit début mai à des niveaux piézométriques de l’ordre des minima connus. Les pluies de mai et juin sont toutefois suffisamment importantes pour ralentir la vidange, voire même permettre une certaine remontée des niveaux, particulièrement sur l’est de la région : au début de la période d’irrigation, la piézométrie des nappes libres s’est rapprochée des moyennes connues pour la période. Les nappes captives ont beaucoup moins bénéficié de ces précipitations, et présentent des niveaux proches des moyennes sur le nord de la région, mais plutôt de l’ordre des minima sur le sud (Turonien). La baisse normale des niveaux en juillet et août est limitée par les précipitations, et bénéficie également d’une moindre pression des prélèvements ; fin août, on observe une stabilisation, voire une remontée des niveaux d’eau des différentes nappes libres consécutives à l’arrêt des pompages. Elles présentent alors des niveaux piézométriques proches de la moyenne.

Réseau Piézométrique Régional - Situation 2002

Source : Région Poitou-Charentes. Commentaire : DIREN

Ecoulement des cours d’eau.

Sur les 342 points du Réseau Départemental d’Observation des Ecoulements (RDOE) qui ont fait l’objet d’un suivi, on note la situation suivante au cours de l’été 2002 :

Fin juin : 8% des points en absence d’écoulement Fin juillet : 23% des points en absence d’écoulement Fin août : 16% des points en absence d’écoulement Fin septembre : 17% des points en absence d’écoulement Début novembre, la situation est redevenue quasi normale (sauf pour les affluents de la Boutonne).

Réseau Départemental d’Observation des Ecoulements - Campagne de juin 2002

Réseau Départemental d’Observation des Ecoulements - Campagne de juillet 2002

Réseau Départemental d’Observation des Ecoulements - Campagne de août 2002

Réseau Départemental d’Observation des Ecoulements - Campagne de septembre 2002

Source : Conseil Supérieur de la Pêche. Délégation Régionale de Poitiers. Commentaires : DIREN

Mentions légales | Aide à la navigation | Conditions d’utilisation | Politique d’accessibilité | Crédits | Plan du site | Cadenas fermé