Eau en Poitou-Charentes : RPDE

     

Bilan de l’étiage 2005 : ressources

ETAT DES RESSOURCES

I.1. Au niveau des nappes

La pluviométrie hivernale n’a donc pas réalimenté les nappes. Les niveaux piézométriques atteints au cours de l’étiage 2005 sont bien inférieurs à la moyenne, voire proches à inférieurs aux minima enregistrés. Fin août, 91 % des piézomètres du réseau régional indiquent des niveaux inférieurs à la moyenne, dont 38 % sont inférieurs aux minima interannuels. A mi-octobre, 93 % des piézomètres du réseau régional indiquent des niveaux inférieurs à la moyenne mensuelle interannuelle, dont 43 % sont inférieurs aux minima interannuels, cependant seuls les 15 premiers jours du mois sont pris en compte dans le calcul, et non le mois entier.

Les niveaux sont généralement plus bas que ceux enregistrés les années les plus sèches.

Diagramme des niveaux d'eau souterraine pendant l'étiage 2005

I.2. Au niveau des débits

Conjointement à la faible recharge des nappes au courant de l’hiver 2004-2005, les niveaux des débits des cours d’eau, dépendants de cette recharge et de la pluviométrie, sont restés faibles. De janvier à mars 2005, les débits ont été 4 fois moins importants que les débits moyens observés les années antérieures, avec des variations de 2 à 10. Cette situation s’accélère au cours de la deuxième moitié du mois de juillet. La situation, au cours de ce mois, est telle que les mesures ne peuvent plus être effectuées par certains instruments tant les niveaux sont bas, ou sont rendues impossibles par des problèmes d’envasement et d’eutrophisation. Pour certains secteurs, il s’agit des minima les plus faibles jamais enregistrés (Charente aval).
Malgré les précipitations localisées de fin août, observables sur certains cours d’eau (la Charente à Vindelle [La Cote], la Tardoire à Montbron [Moulin de Lavaud], la Sèvre Niortaise à Azay le Brulé [Pont de Ricou], le Clain à Poitiers [Pont St Cyprien]), les débits demeurent inférieurs voire très inférieurs à la moyenne interannuelle et aux années 2003 et 2004. De même en septembre, les précipitations ne permettent pas une augmentation nette des débits, qui restent inférieurs à la moyenne, voire aux minima.

Ainsi, dès le mois de juin, des assecs et ruptures d’écoulement affectent la majorité des cours d’eau de la région, s’aggravant encore un peu plus au mois de juillet. Le pourcentage de stations du Réseau Départemental d’Observation des Ecoulements (RDOE), présentant une rupture d’écoulement ou un assec est passé de 28 % en juin à 47 % en juillet. Cette proportion a augmenté au mois d’août.

I.3. Etat des réserves

Fin avril 2005, les taux de remplissage des barrages de Poitou-Charentes sont faibles.

Celui de Lavaud, en Charente, est de 49 % à la fin du mois d’avril, proche du minimum enregistré depuis 1993. Le taux de remplissage de ce barrage a atteint jusqu’à 59 % fin mai puis diminue pour le soutien d’étiage au cours du mois de juin (49 %) pour aboutir le 8 août à 27 %, fin août à 14% et mi-octobre à 9,6 %. Ces valeurs sont très faibles par rapport aux valeurs habituellement constatées. Elles ne permettent pas un soutien d’étiage suffisant pour maintenir le Débit de Crise (DCR : débit de crise, débit en dessous duquel sont mises en péril l’alimentation en eau potable et la vie des milieux aquatiques) sur certains cours d’eau. C’est le cas du fleuve Charente, où le DCR a été dépassé pendant 15 jours fin juillet, et d’août à mi-octobre, soit 91 jours de franchissement du DCR.

En Deux-Sèvres les barrages de la Touche Poupard et du Cébron (Puy-Terrier) présentent une évolution des taux de remplissage similaires à ceux de la Charente. En effet, le barrage de la Touche Poupard était rempli à 31 % de sa capacité maximale fin avril et ce taux a diminué jusqu’à 25 % fin juillet, 20 % fin août, et 15,3 % mi-octobre. De même, le taux de remplissage du barrage de Cébron de 43 % fin avril a chuté jusqu’à 28 % fin juillet, 22% fin août et 13,8 % mi-octobre.

Courbes de remplissage de Lavaud en 2005

Mentions légales | Aide à la navigation | Conditions d’utilisation | Politique d’accessibilité | Crédits | Plan du site | Cadenas fermé