Eau en Poitou-Charentes : RPDE

     

Bilan de l’étiage 2007 : conclusion

La situation de la ressource au cours de l'étiage 2007 a été globalement assez favorable.
La pluviométrie a été, dans l'ensemble, excédentaire par rapport aux années précédentes, hormis au cours des derniers mois de l'étiage.
L'état des nappes a été particulièrement favorable par rapport aux années passées. Il s'est distingué des étiages précédents par la proportion importante de piézomètres indiquant des niveaux supérieurs au maximum. Par ailleurs, aucune station d'alerte située en nappe captive n'a franchi le premier seuil d'alerte.
De même, la situation hydrologique a été globalement favorable. Les débits de base ont été, dans l'ensemble, caractéristiques d'une année humide, même si certains bassins ont tout de même présenté des écoulements inférieurs aux moyennes interannuelles à la fin de l'étiage.
Par ailleurs, les taux de remplissage des quatre principales retenues artificielles de la région sont également restés élevés pour la saison par rapport aux années précédentes.
Par conséquent, compte tenu de la bonne situation de la ressource, les premières interdictions totales de prélèvements sont intervenues bien plus tard que les années précédentes : elles ont été appliquées à partir de fin juillet, alors qu'en 2006, elles étaient apparues dès le mois de mai et en 2005 dès le mois de mars.
Contrairement aux étiages précédents, la majorité des points nodaux ont respecté le D.C.R., à l'exception de celui de la Vendée à Pissotte [Pont de Crochet], de la Sèvre Niortaise [La Tiffardière] et du Né [Salles d'Angles Les Perceptiers]. (Nota : la station de jaugeage du Né ne fournit plus de données depuis le 20 août car le débit est trop faible).

Cependant, au cours du mois d'octobre 2007, la situation de la ressource s'est dégradée : le temps a été relativement sec, la plupart des stations piézométriques a présenté des niveaux à la baisse et les débits moyens mensuels ont, pour la majorité d'entre eux, diminué.
Contrairement à l'année précédente, les nappes n'ont pas pu se recharger en octobre.

Situation des nappes par rapport à la moyenne, en septembe et en octobre 2007

La situation des nappes en octobre 2007, avec 56 % des piézomètres présentant des niveaux supérieurs à la moyenne, est ainsi moins favorable qu'en 2006 à la même période où 69 % d'entre eux avaient des niveaux supérieurs à la moyenne. Mais elle est bien meilleure qu'en octobre 2004 et 2005 où les niveaux piézométriques étaient respectivement pour 24 % et 8 % d'entre eux supérieurs à la moyenne.

Mentions légales | Aide à la navigation | Conditions d’utilisation | Politique d’accessibilité | Crédits | Plan du site | Cadenas fermé