Eau en Poitou-Charentes : RPDE

     

Déterminer la qualité de l’eau

(Extraits en partie du Bilan L’eau et ses Usages en Poitou-Charentes)

La qualité de l'eau est déterminée pour l’eau brute , dans le milieu naturel, et pour les eaux destinées à certains usages (baignade, eau potable, …).
Elle s'apprécie ainsi sur ses compositions physico-chimique et bactériologique, et sa capacité à satisfaire des usages.
Elle s'évalue au regard des textes réglementaires et normes en vigueur, qui imposent pour chaque usage une qualité minimale bien précisée.

La qualité des cours d'eau est déterminée par des paramètres ayant un rôle important pour la vie dans les cours d'eau et la santé publique (les cours d'eau servent d'exutoire naturel et de moyens de transports des rejets des activités humaines), et retenus par le Ministère de l'Environnement et les agences de l'eau. Il s'agit principalement des matières en suspension (M.E.S.), des microalgues en suspension, des matières organiques et oxydables, de l'oxygène dissous, des matières azotées et phosphorées, des nitrates, des produits phytosanitaires, ... de la température, de l'acidité (p.H.), des sels dissous, des métaux lourds, de la bactériologie ...

La qualité des cours d’eau est définie suivant 5 classes : la classe de qualité obtenue par le paramètre le plus défavorable est attribuée au cours d’eau.

Caractéristiques des classes de qualité des Cours d’eau :
Classe Représentation Qualité Caractéristiques
Classe 1A Bleu qualité excellente Tous les usagers sont satisfaits. Les eaux sont facilement transformables en eau potable. Elles permettent la vie piscicole et la reproduction des poissons.
Classe 1B Vert Qualité bonne
Classe 2 Jaune Qualité passable Les usages récréatifs occasionnels sont possbiles, mais la baignade est interdite. La production d’eau potable est possible. La reproduction de certains poissons peut être aléatoire
Classe 3 Orange Qualité médiocre Les eaux sont utilisables pour les usages industriels peu exigeants. La production d’eau potable est déconseillée. La survie des poissons est aléatoire.
Classe H.C. Rouge Pollution excessive Ces eaux, excessivement polluées, sont inaptes à la plupart des usages.
Source : Agences de l’Eau

Pour déterminer le degré d’altération de chaque polluant, la méthode du SEQ (Système d’Evaluation de la Qualité) est utilisée. La méthode SEQ est fondée sur trois volets : la qualité physico-chimique de l’eau (SEQ Eau), l’artificialisation du lit mineur, des berges et du lit majeur (SEQ Physique) et l’état des communautés vivantes (SEQ Bio) des cours d’eau.

Schéma du SEQ Eau

Des analyses sont effectuées régulièrement dans le cadre des réseaux de surveillance. A partir de ces analyses, qui fournissent des valeurs mesurées pour des paramètres à des fréquences régulières, on peut calculer une "qualité" ou un "état".

Différents systèmes d'évaluation de la qualité des cours d'eau se sont succédés depuis les années 70 :

- la grille multi-usages, dite « grille 71 »,
- le Système d'Evaluation de la Qualité (SEQ) « cours d'eau »,
- le Système d'Evaluation de l'Etat de l'Eau (SEEE) « cours d'eau »

Ces systèmes coexistent encore aujourd'hui car ils sont adaptés à des besoins précis et répondent à des problématiques différentes. Toutefois, cette situation ne devrait pas perdurer avec la mise au point du Système d'Evaluation de l'Etat des Eaux (SEEE).

En cours d'élaboration, ce projet est porté par l'Office National de l'Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA) pour répondre aux exigences de la Directive Cadre sur l'Eau (D.C.E). L'outil SEEE permettra d'établir un état chimique et écologique pour chaque masse d'eau. Cet outil sera à terme le seul à perdurer.

En effet, la D.C.E. a, avant tout, pour objectif, d'atteindre un « bon état des eaux et des milieux aquatiques » d'ici 2015.
Le « bon état » correspond d'abord à des milieux dont les peuplements vivants sont diversifiés et équilibrés. Il se rapporte aussi à une qualité des milieux aquatiques permettant la plus large panoplie d'usages : eau potable, irrigation, usages économiques, pêche, intérêt naturaliste (Comité de bassin Loire Bretagne, 2004).
Pour en savoir plus sur le bon état

Pour en savoir plus sur les réseaux d’observation

A chaque type de milieu aquatique correspond son système d’évaluation : SEQ-cours d’eau, SEQ-eaux souterraines, SEQ-plans d’eau et SEQ-littoral.

Mentions légales | Aide à la navigation | Conditions d’utilisation | Politique d’accessibilité | Crédits | Plan du site | Cadenas fermé