Eau en Poitou-Charentes : RPDE

     
Accueil du site > La veille hydrologique > Etat de la ressource en eau souterraine en Poitou-Charentes

Etat de la ressource en eau souterraine en Poitou-Charentes

Sources : Réseau Piézométrique Poitou-Charentes /Région Nouvelle-Aquitaine, Conseil Départemental de la Vendée, Traitement ARB NA.

Dans l'analyse qui suit, la moyenne mensuelle interannuelle est calculée par rapport aux chroniques historiques et une enveloppe correspondant à 5% du battement de la nappe lui est appliquée. Rappelons que la moyenne interannuelle est calculée d'après un historique de mesures qui est propre à chaque piézomètre et fonction de l'année de sa mise en service, qui est généralement postérieure à l'irrigation. Cette moyenne est par conséquent influencée par les prélèvements.

En automne 2017, les pluies sont peu efficaces et la recharge des nappes tarde à s'enclencher. Elle semble débuter en décembre, suite aux conditions climatiques davantage propices à l'infiltration des eaux.

La recharge des nappes se poursuit et s'intensifie en janvier, suite aux fortes pluies tombées ce mois-ci. 112 piézomètres présentent une hausse et 4 une baisse (par rapport à fin décembre). A titre de comparaison, ces chiffres s'élevaient respectivement à 97 en hausse et 20 en baisse fin décembre par rapport à fin novembre 2017.

Au 31 janvier, 47 piézomètres (soit 40,5% du parc tous types de nappes confondus) ont un niveau inférieur à la moyenne interannuelle (contre 83,7% fin décembre) dont 2,6% inférieurs aux minima. 59,5% sont proches ou supérieurs à la moyenne (contre 16,3% fin décembre).

Malgré une nette amélioration d'ensemble, la situation de 2017, en ce 31 janvier, se situe au 11ème rang des situations les moins favorables de ces vingt-trois dernières années, à la même période.

Synthèse par type de nappe :

  • Pour les nappes libres : 67,1% des piézomètres sont proches ou supérieurs à la moyenne de plus de 5% (contre 14,4% fin décembre), dont la majorité supérieurs à la moyenne ; 32,9% (soit 27 piézomètres) sont inférieurs à la moyenne.
  • Pour les nappes captives : 41,3% des niveaux piézométriques sont proches à supérieurs à la moyenne de plus de 5% (20,6% fin décembre), dont près de 30% supérieurs à la moyenne ; 20 piézomètres (soit 58,8% du parc) sont inférieurs à la moyenne.

Synthèse par département :

La situation s'est nettement améliorée dans chaque département.

  • en Charente : 12% des piézomètres indiquent un niveau inférieur à la moyenne interannuelle (ou au minimum) au 31 janvier, contre 79,9% fin décembre.
  • en Charente-Maritime : 28,6% des piézomètres indiquent un niveau inférieur à la moyenne interannuelle (ou au minimum) au 31 janvier (82,2% fin décembre).
  • en Deux-Sèvres : 42,9 % des piézomètres indiquent un niveau inférieur à la moyenne interannuelle (ou au minimum) au 31 janvier, contre 92,9% fin décembre.
  • en Vienne : 68,6 % des piézomètres indiquent un niveau inférieur à la moyenne interannuelle au 31 janvier, contre 82,8% fin décembre.

Carte représentant l'état des aquifères en Poitou-Charentes au 31 janvier 2018
Consultez le bulletin de situation des nappes d’eau souterraines au 31 janvier 2018

Pour en savoir plus, consultez le site du réseau piézométrique Poitou-Charentes.

Retour au sommaire

Mentions légales | Aide à la navigation | Conditions d’utilisation | Politique d’accessibilité | Crédits | Plan du site | Cadenas fermé