Eau en Poitou-Charentes : RPDE

     

Impact du changement climatique sur la disponibilité de la ressource en eau


Les changements climatiques désignent une variation statistiquement significative de l’état moyen du climat ou de sa variabilité persistant pendant de longues périodes (Source : Ministère de l'environnement). Ces changements peuvent être dus à des causes naturelles (paramètres astronomiques, rayonnement solaire, etc) ou anthropiques. L’effet de serre est un phénomène naturel qui permet l'établissement de la vie sur Terre. Il se caractérise par un piégeage des rayonnements infrarouges émis par la Terre suite à l'absorption du rayonnement solaire. Ce rayonnement infrarouge piégé va ainsi permettre d'avoir une température moyenne sur la planète de 15°C contre -18°C si cet effet n'existait pas. L'Homme au travers de ses activités et essentiellement de ses activités industrielles est venu perturber le climat de la Terre en émettant des gaz à effet de serre (dioxyde de carbone, méthane, protoxyde d'azote, etc.). L'émission de ces gaz en grande quantité a entraîné ce que l'on appelle aujourd'hui le réchauffement climatique. Plusieurs paramètres climatiques vont subir les conséquences directes de ce réchauffement (augmentation de la température moyenne et des précipitations, élévation du niveau de la mer, etc.) Le réchauffement de la planète va notamment avoir un effet non négligeable sur la ressource en eau que se soit d'un point de vue quantitatif mais aussi qualitatif. La thématique quantitative va être plus développée dans les paragraphes qui suivent. Des prévisions ont été faites à l'horizon 2050 afin de constater les effets de ce changement climatique sur le territoire français. Les résultats sont plutôt alarmistes, le débit moyen annuel des cours d'eau français diminuerait de 20 à 30% avec une variabilité spatiale et saisonnière assez marquée (Source : Florence Habets-CNRS).

Le niveau moyen des nappes souterraines risque lui aussi d'être fortement impacté par la baisse des précipitations et l'augmentation de l'évaporation.

Ce manque d'eau (avec une baisse de la qualité) va avoir pour conséquence d'accentuer les conflits et problématiques entre les différents usagers de la ressource. Les besoins résidentiels vont croître avec l'augmentation de la population. Les activités économiques (agriculture, production d'électricité, etc.), solliciteront de plus en plus la ressource afin de répondre à la demande. Et la conservation des milieux (biodiversité des cours d'eau, des milieux marins, etc.) ne devra pas être laissée pour compte.

Le Poitou-Charentes ne sera pas épargné par le réchauffement climatique. La région étant agricole, avec une agriculture principalement portée vers les grandes cultures (céréales, oléagineux), les demandes en eau risquent d'être encore plus importantes qu'à l'heure actuelle. Ces sollicitations aggraveraient alors le déficit hydrique déjà bien présent dans la région pendant la période d'étiage.

L'adaptation au changement climatique est devenue ces dernières années une réelle nécessité. Dans le domaine de la gestion de la ressource en eau, sa prise en compte s'inscrit dorénavant dans les SDAGE (2016-2021) notamment.

Pour en savoir plus …
Consultez la rubrique "Effet de serre et changement climatique " sur le site du Ministère chargé de l’environnement
Consultez la rubrique "Eau et changement climatique" sur le site du RPDE
Consultez la rubrique "Changement climatique " sur le site de la chambre d’agriculture

Mentions légales | Aide à la navigation | Conditions d’utilisation | Politique d’accessibilité | Crédits | Plan du site | Cadenas fermé