Eau en Poitou-Charentes : RPDE

     
Accueil du site > L’eau : le bon état > Atteindre le bon état des eaux > Les échéances d’atteinte du bon état des eaux

Les échéances d’atteinte du bon état des eaux

SOMMAIRE :
L’état des lieux de 2004 et ses résultats en Poitou-Charentes
Le bon état des eaux de Poitou-Charentes aux échéances 2015, 2021, 2027

L'état des lieux de 2004 et ses résultats en Poitou-Charentes

Les états des lieux réalisés en 2004 sur les bassins Loire Bretagne et Adour Garonne sont des diagnostics de l’ensemble des milieux aquatiques (cours d’eau, lacs, eaux souterraines, eaux côtières...), et identifient les différentes catégories de milieux, classées en types de masses d’eau (lacs d’altitude, rivières de fond de vallées, ...). Pour chacune d’entre elles, les taux de pollutions, les incidences des activités humaines, les populations présentes (tel poisson devrait se trouver en telle quantité dans tel type de masse d’eau...) sont analysées. Ces critères ont permis de faire ressortir les enjeux de la gestion de l’eau pour chaque bassin hydrographique.

Sur cette base, l’état des milieux aquatiques en 2015 a été évalué, selon l'hypothèse que les politiques déjà engagées persistent.

En Poitou-Charentes, avec les politiques déjà engagées en 2004, il a été estimé que quatre masses d'eau sur cinq risqueraient de ne pas atteindre le bon état sur l'ensemble de la région en 2015.
Cet objectif ne serait pas assuré pour 85 % des eaux superficielles (rivières, lacs ou plans d'eau) à cause de modifications physiques (seuils, étangs...), de la présence de matières organiques, des pesticides, des nitrates et des perturbations hydrologiques. Les bassins présentant le plus gros risque de ne pas atteindre le bon état d'ici 2015 sont ceux de la Dive du Nord, de la Sèvre Nantaise, du Clain, de la Boutonne, de la Seudre et de l'estuaire de la Gironde.
Et parallèlement, 70 % des eaux souterraines risqueraient de ne pas atteindre un bon état en 2015 dans la région à cause de la présence des nitrates, des pesticides, et des prélèvements excessifs.

Le bon état des eaux de Poitou-Charentes aux échéances 2015, 2021, 2027

L'objectif fixé par la D.C.E est l'atteinte du bon état des eaux en 2015, avec des reports d'échéance possibles à 2021 ou 2027 (dérogations). Dans les derniers SDAGE 2016-2021 Adour-Garonne et Loire-Bretagne, l'objectif d'atteinte du bon état global (ou du bon potentiel) est fixé à 2015 pour seulement 17% des masses d'eau en Poitou-Charentes. De nombreux reports d'échéance ont été prévus, principalement dus à des contraintes naturelles (délais de réactions des écosystèmes et des aquifères aux actions correctrices) et techniques (technologies actuelles insuffisantes, délais de mobilisation des acteurs, ou de mise en œuvre des actions).

Diagramme des échéances d'atteinte du bon état global (ou du bon potentiel) des eaux en Poitou-Charentes (selon SDAGE 2016-2021)

Carte des objectifs d'atteinte du bon état des eaux souterraines et en rivière en Poitou Charentes

Pour en savoir plus  :
Consulter l’atlas cartographique et télécharger la carte des échéances d’atteinte du bon état des eaux en Poitou-Charentes (des SDAGE 2016-2021).
Consulter les échéances d'atteinte du bon état des eaux (définies par les derniers SDAGE) par masse d'eau en 2015, 2021, et 2027 via le visualiseur cartographique interactif du SIGORE :
-  Masses d'eau rivières
-  Masses d'eau plan d'eau
-  Masses d'eau côtières
-  Masses d'eau de transition
-  Masses d'eau souterraines (niveau 1)
Mentions légales | Aide à la navigation | Conditions d’utilisation | Politique d’accessibilité | Crédits | Plan du site | Cadenas fermé