Eau en Poitou-Charentes : RPDE

     

La période d’application des plans d’alerte

Les différents arrêtés cadre réglementant les usages de l'eau pour l'étiage 2012 ont été signés relativement à la même période qu'en 2011 : en Charente et Vendée, signature le 30 mars (28 mars en 2011) ; en Deux-Sèvres et Vienne, signature le 29 mars (1er avril en 2011) ; en Charente-Maritime, signature le 2 avril (4 avril en 2011).

Chaque arrêté précise la période pour laquelle les plans d'alerte sont valables :

  • Vienne, Deux-Sèvres, Charente, Charente-Maritime : du lundi 02 avril au dimanche 30 septembre 2012
  • Vendée : l'arrêté ne précise pas de période d'application précise, celui-ci est valable jusqu'à abrogation.

Cette période est ensuite subdivisée en deux périodes distinctes. En effet, afin d'anticiper une dégradation des ressources, au sein de chaque département de la région Poitou-Charentes, une gestion de printemps est tout d'abord appliquée avec des seuils plus élevés que durant la gestion d'été. Cette gestion a pour objectif de, si besoin, limiter la baisse significative des niveaux des ressources, par la mise en place de mesure suffisamment tôt dans l'année.

Le tableau suivant vise à comparer l'évolution dans le temps des périodes d'application par département, en précisant en outre les gestions de printemps et d'été.

La gestion de printemps commence plus tôt que l'an passé en lien avec les dates de signature des arrêtés cadre. Elle a démarré pour les 4 départements picto-charentais le 04 avril et s'arrête le 10 juin.

La gestion d'été se termine, elle, le 30 septembre pour les quatre départements. Cependant, les mesures de gestion pourront être prolongées si les conditions hydrologiques le nécessitent.

Cette année, les 4 départements picto-charentais sont coordonnés pour la date de signature de l'arrêté cadre et pour ce qui est des dates des gestions de printemps et d'été.

A noter que cette année, une disposition particulière pour le passage de la gestion de printemps à celle d'été a été mise en place. En effet à l'approche du passage à la gestion d'été pour laquelle les seuils de gestions réglementaires diffèrent de ceux du printemps, si certains bassins sont en situation d'interdiction de prélèvements d'eau, il sera examiné en cellule de vigilance la possibilité de lever ou non cette limitation totale des prélèvements au regard des indicateurs « eau » et « milieu » suivants :

  • situation de la production d'eau potable,
  • état de vidange des nappes (et modèles prédictifs lorsqu'ils existent),
  • débits des cours d'eau assecs et situation en matière de population piscicole,
  • remplissage des barrages,
  • pluviométrie,
  • probabilité d'atteindre les niveaux de crise en période estivale.

Mentions légales | Aide à la navigation | Conditions d’utilisation | Politique d’accessibilité | Crédits | Plan du site | Cadenas fermé