Eau en Poitou-Charentes : RPDE

     
Accueil du site > L’eau : le bon état > Atteindre le bon état des eaux > Les évaluations 2009 et 2011 de l’état des masses d’eau

Les évaluations 2009 et 2011 de l’état des masses d’eau

Etat des masses d’eau en Poitou-Charentes en 2009 et 2011

SOMMAIRE :
Présentation des données et précautions de lecture
L’état des masses d’eau de surface
L’état des masses d’eau souterraines
Synthèse de l’état global des masses d’eau de surface et souterraines

Eléments 2009 issus du "Zoom sur … le bon état des eaux" réalisé par l’Observatoire Régional de l’Environnement, Mars 2013. et de la plaquette "Vers quel état des eaux en 2015 en Poitou-Charentes" mise à jour en juillet 2015.

Les éléments présentés ne se substituent pas aux rapportages officiels envers la Commission européenne, qui eux ont une portée juridique.

L’état des masses d’eau rapporté en 2009 est établi à partir des données les plus récentes recueillies à cette période.

Les dernières données d’évaluation traitées en 2014 par l’O.R.E. et diffusées ci-dessous sont à prendre avec précaution. Elles concernent pour l’Agence de l'eau Loire Bretagne : des résultats 2011 établis à partir des données collectées en :
- 2010 et 2011 pour les cours d'eau
- 2007 à 2011 pour les plans d'eau
- 2007 à 2011 pour les eaux du littoral
- 2006 à 2011 pour les eaux souterraines
- Pas de données réactualisées pour les eaux superficielles (données de la précédente évaluation utilisées pour les masses d'eau « cours d'eau » et « plans d'eau »
Pour l’Agence de l'eau Adour Garonne, il s’agit des données de pression (année 2010 essentiellement) et d'état de 2009-2010 pour l'état des eaux superficielles et 2007-2010 pour l'état des eaux souterraines.

Ces résultats sont à prendre avec précaution car les réseaux de mesures sont encore en déploiement, les données sont incomplètes, la représentativité des points de mesures est à consolider et l’incertitude de la mesure biologique est encore mal prise en compte ; mais les progrès sur la fiabilité des techniques de mesures devraient permettre de mieux qualifier l’état des masses d’eau lors des prochaines campagnes.

L’état des masses d’eau de surface

Le bon état écologique requiert une bonne qualité de l'eau mais aussi un bon fonctionnement des écosystèmes du milieu aquatique.
L'état (ou le potentiel) écologique est évalué à partir d'éléments de qualité biologiques animaux (poissons, invertébrés) et végétaux (plantes aquatiques…), physico-chimiques (phosphore, nitrates, pH…) et hydromorphologiques (état des berges ou de la côte, continuité de la rivière, régime des marées…).

Suite à l’évaluation de 2009, il s’avère qu’aucune masse d'eau n'est en très bon état écologique et 14 % sont en bon état. La proportion de masses d'eau en bon état écologique diffère cependant selon leur catégorie. Elle est d'environ :
- 12,5 % pour les cours d'eau
- 71,5 % pour les eaux côtières
- 80 % pour les eaux de transition

Aucun plan d'eau n'est en bon état écologique.

Les altérations hydromorphologiques (barrages, seuils, rectification du tracé, bétonnage des berges) expliquent bien souvent la mauvaise qualité biologique constatée des cours d'eau. Elles entravent la dynamique fluviale et altèrent la diversité et la qualité des habitats biologiques, indispensables à la reproduction, la nutrition et le repos des espèces.
L'apport en excès de substances nutritives (nitrates et phosphate), entraînant une eutrophisation du milieu (prolifération des végétaux), est également un obstacle au bon état écologique.
Le principal facteur déclassant des plans d'eau est également l'excès de nutriments, en particulier de phosphore.

Le bon état chimique se définit au travers de la surveillance de 41 substances prioritaires (pesticides, métaux…).
Peu d'analyse ont eu une valeur quantifiée. Les progrès sur la fiabilité des techniques de mesures devraient permettre de mieux qualifier l'état chimique des masses d'eau lors des prochaines campagnes. Les pesticides sont toutefois très présents.

- Les cartes de l’état des masses d’eau de surface en 2009 :

Etat écologiqueEtat chimiqueEtat global
Téléchargez la carte Téléchargez la carte Téléchargez la carte

- Les cartes de l’état des masses d’eau de surface - données traitées en 2014 :

Etat écologiqueEtat chimiqueEtat global
-
Téléchargez la carte [-] Téléchargez la carte

L'état des masses d'eau souterraines

Dans les eaux souterraines, il n'y a que très peu de vie aquatique et la notion d'état écologique ne s'y applique pas. L'évaluation se fait au regard de l'état chimique et de l'état quantitatif.

Le mauvais état chimique porte principalement sur les teneurs en nitrates et pesticides ; les deux principales familles qui affectent les eaux souterraines.

Le mauvais état quantitatif fait souvent référence à une alimentation insuffisante des eaux de surface en période d'étiage.

- Les cartes de l’état des masses d’eau souterraines en 2009 :

Etat quantitatifEtat chimiqueEtat global
Téléchargez la carte Téléchargez la carte Téléchargez la carte

- Les cartes de l’état des masses d’eau souterraines données traitées en 2014 :

Etat quantitatifEtat chimiqueEtat global
- -
- - Téléchargez la carte

.

Synthèse de l’état global des masses d’eau de surface et souterraines

La région comporte 49 masses d'eau souterraines et 399 masses d'eau de surface (dont 95 % sont des cours d'eau).
En 2009, l'état des lieux rapporte que 14 % des masses d'eau de surface sont en bon état écologique et 38 % en bon état chimique, tandis que 35 % des eaux souterraines sont en bon état chimique et 61 % en bon état quantitatif.

- Tableau de synthèse de l’état des eaux en 2009 :

Poitou-Charentes Poitou-Charentes (partie Loire-Bretagne) Poitou-Charentes (partie Adour-Garonne) France
Etat écologique des masses d’eau de surface
Très bon état écologique 0% 0% 0% 7%
Bon état 14 % 10% 16% 38 %
Etat écologique moyen 49% 37% 57% 38%
Etat écologique médiocre 17% 14% 18% 11%
Mauvais état écologique 5% 6% 5% 4 %
Etat écologique indéterminé 15% 33% 4% 2%
Etat chimique des masses d’eau de surface
Bon état chimique 38% 29% 44% 45%
Mauvais état chimique 6% 2% 8% 21%
Etat chimique indéterminé 56% 69% 48% 34%
Etat chimique des masses d'eau souterraines
Bon état chimique 35% 30% 38% 59%
Mauvais état chimique 65% 70% 62% 41%
Etat quantitatif des masses d'eau souterraines
Bon état quantitatif 61% 78% 46% 89%
Mauvais état quantitatif 35% 22% 46% 9%
Etat quantitatif indéterminé 4% 0% 8% 2%

(Sources des données : Agences de l'Eau Adour Garonne et Loire Bretagne - Traitement : ORE Poitou-Charentes)

Rappel : pour qu'une eau de surface soit déclarée en bon état, il faut que son état écologique et son état chimique soient déclarés simultanément comme tels.
De même, pour qu'une eau souterraine soit déclarée en bon état, il faut que son état quantitatif et son état chimique soient déclarés simultanément comme tels. Sinon, c’est le paramètre le plus déclassant qui détermine et qualifie l’état de la masse d’eau (on parle aussi d’état global).
Pour un certain nombre de masses d'eau, les méthodes et données disponibles ne sont pas suffisantes pour évaluer leur état. C'est le pourcentage d'indétermination, qui retrace l'insuffisance de certaines connaissances à une date donnée t.

L'ORE a réalisé cette carte de l'état global des masses d'eau à partir de la compilation des données des agences de l'eau Loire-Bretagne et Adour-Garonne, dans le but de transcrire une information synthétique. Des cartes plus spécifiques, rapportant chaque compartiment constitutif de l'état des masses d'eau (état écologique des masses d'eau de surface, état chimique des masses d'eau souterraines…) sont cependant disponibles sur les sites de ces agences ou sur le site de l'ORE. Ces cartes ont alors l'avantage d'être plus précises :

  • l'état écologique d'une eau de surface peut être assortie d'un niveau de confiance (faible, moyen ou élevé) ;
  • l'écart par rapport aux objectifs y est retranscrit ;
  • l'absence de données sur l'état chimique ne masque pas la connaissance de l'état écologique…

Note de lecture : Chaque masse d'eau de surface a un état global résultant de son état écologique et chimique. De même, chaque masse d'eau souterraine a un état global résultant de son état quantitatif et chimique. C'est le paramètre le plus déclassant qui au final qualifie cet état global : « bon » ou « mauvais » (tableau ci-contre et carte ci-dessus).

Avertissements des Agences de l'Eau : les résultats sont à prendre avec précaution car les réseaux de mesures sont encore en déploiement, les données sont incomplètes, la représentativité des points de mesures est à consolider et l'incertitude de la mesure biologique est encore mal prise en compte ; mais les progrès sur la fiabilité des techniques de mesures devraient permettre de mieux qualifier l'état des masses d'eau lors des prochaines campagnes.

Mentions légales | Aide à la navigation | Conditions d’utilisation | Politique d’accessibilité | Crédits | Plan du site | Cadenas fermé