Eau en Poitou-Charentes : RPDE

     
Accueil du site > La gestion de l’eau > Prix de l’eau > Le prix de l’eau en Poitou-Charentes > Le prix de l’eau en Poitou-Charentes en 2003 > Le prix de l’eau en 2003 : le prix moyen du service eau potable en (...)

Le prix de l’eau en 2003 : le prix moyen du service eau potable en Poitou-Charentes

En Poitou-Charentes, l’eau destinée à la consommation humaine est principalement prélevée dans les nappes d'eau souterraine. 66 % des volumes d'eau consommés en 2003 sont d'origine souterraine, avec un maximum de 93 % en Charente, et un minimum de 51 % en Charente-Maritime.

La qualité de l'eau au robinet est tributaire de la qualité de l'eau brute prélevée et des traitements mis en place. Ces traitements ont un coût qui se répercute sur le prix de l'eau (amortissement des investissements et du coût du fonctionnement).

Le coût du service eau potable concerne le prix du service de production et de distribution de l'eau, hors taxes et redevances, calculé sur l'ensemble des retours de notre enquête.
En 2003, il s'élève à 1,38 EUR/m3 HT

Visualiser la carte du prix du service eau potable en Poitou-Charentes en 2003.

Taille des communes et densité

Le coût du service eau potable semble inversement proportionnel à la taille des communes desservies [1], ainsi qu'à la densité de population desservie (nombre d'habitants par km²).

Prix moyen de l'eau potable par taille de communes en 2003 Prix moyen de l'eau potable suivant la densité de population en 2003

Cette tendance pourrait s'expliquer par des charges associées au réseau de distribution moins importantes quand la taille de la commune (en nombre d'habitants) augmente (habitat moins dispersé, longueur de réseau moindre, etc.). En effet, selon une étude réalisée en 2002 par l'Université de Caen, la longueur des canalisations est de 2 à 5 mètres par habitant en zone d'habitat groupé, et estimée de 20 à 100 mètres par habitant en zone d'habitat dispersé (source : Agence de l'Eau Adour-Garonne).
Les prix moyens suivant la taille des communes en Poitou-Charentes en 2003 sont quasi identiques à ceux observés sur l'ensemble du bassin Adour-Garonne.

Répartition géographique

En Charente-Maritime, le prix de l'eau potable sur certaines communes littorales est plus élevé qu'à l'intérieur des terres, les stations de pompage, de potabilisation, les réseaux devant être proportionnés de façon à faire face à l'afflux temporaire de population.

Type de gestion

Ne disposant pas à ce jour de données concernant l'organisation de la gestion de l'eau en Poitou-Charentes, nous n'avons pu croiser les résultats de notre enquête avec les modes de gestion du prix de l'eau.
Aussi, à titre d'information, d'après l'enquête IFEN/SCEES de 2001, portant sur un échantillonnage de communes, le prix de l'eau potable est plus élevé en moyenne en Poitou-Charentes (comme au niveau national) quand la gestion de l'eau est déléguée au secteur privé, quelque soit le type d'organisation, communale ou par regroupement de communes.

Pour en savoir plus
- sur les modes de gestion :
* rapport « qualité des ressources en eau et production d'eau potable », chapitres sur les acteurs de la gestion de l'eau (communes ], regroupements, syndicats) et sur les modes de gestion
- sur l'origine de l'eau potable :
* rapport « qualité des ressources en eau et production d'eau potable », eaux d'origine souterraine
- sur l'alimentation en eau potable :
* rapport « qualité des ressources en eau et production d'eau potable », mise en distribution, traitement
- sur la qualité de l'eau distribuée :
* rubrique "Eau potable" sur le site du R.P.D.E.

Notes

[1] La taille de la commune est définie par le nombre d’habitants de la commune.

Mentions légales | Aide à la navigation | Conditions d’utilisation | Politique d’accessibilité | Crédits | Plan du site | Cadenas fermé