Eau en Poitou-Charentes : RPDE

     

Le prix de l’eau en 2005 : le prix moyen du m3 en Poitou-Charentes

Toutes communes confondues

Sur l’ensemble des réponses de notre enquête, le prix moyen du mètre cube en Poitou-Charentes en 2005 s’établit à 3,31 €/m3 TTC. Il est proche de celui de 2003 (3,28 €/m3 TTC). [1]

NB : Bien que notre enquête visait l’exhaustivité, les réponses n’ont pas été obtenues sur toutes les communes, pour tous les champs d’information.
Les communes de 200 à 399 habitants notamment sont sous représentées dans l’enquête en 2005.

Duagramme population et communes suivant le rpix de l'eau TTC en 2005

Diagramme prix de l'eau TTC par taille de commune en 2005

Le prix de l’eau décroît avec la taille de la commune (au-delà de 5 000 habitants), sans doute du fait du linéaire plus faible des réseaux de distribution et de collecte des eaux usées, et du meilleur amortissement des investissements.

Diagramme prix de l'eau TTC par densité de population en 2005

Carte du prix total TTC de l'eau en Poitou-Charentes en 2005

Les coûts les plus élevés se situent en Charente-Maritime, sans doute du fait des investissements nécessaires pour faire face à un afflux important et ponctuel de touristes en période estivale.

Pour les communes de plus de 10 000 habitants

En 2005, le prix moyen du m3 pour les communes de plus de 10 000 habitants est de 3,05 €/m3 TTC en Poitou-Charentes, proche de celui du bassin Adour-Garonne (3,04 €/m3 TTC). Cependant en 2005, l’information recueillie en Poitou-Charentes ne concerne que 10 communes sur les 13 de plus de 10 000 habitants (manquent La Rochelle, Bressuire et Parthenay). En 2003, sur ces 10 communes, le prix moyen s’élevait à 2,843 €/m3 TTC (2,827 €/m3 TTC sur l’ensemble des communes de plus de 10 000 habitants). En 2005, la tendance observée est donc une tendance à la hausse, avec une progression de 7,3 % par rapport à 2003, tout comme sur le bassin Adour Garonne.

L’Agence de l’Eau Adour-Garonne explique cette hausse sur son territoire par deux facteurs :
- un accroissement des investissements réalisés par les communes, sous l’effet de la réglementation notamment en matière d’assainissement collectif. De nombreuses communes n’ont pas de réseau d’égout, ni de station d’épuration, ou sont dotées d’équipements insuffisants ou obsolètes,
- les fortes augmentations des coûts de la construction et de l’énergie.

L’Agence de l’Eau Artois Picardie a également mené une enquête communale exhaustive (environ 97% de réponses " communes et population -) sur le prix de l’eau 2005 sur son territoire : il s’établit à 3,39 €/m3 TTC.
L’UFC Que Choisir, dans son numéro 434 de février 2006 indique que le prix de l’eau en Vendée s’établit à 3,70 €/m3 TTC et à Bordeaux à 3,20 €/m3 TTC. En proche banlieue parisienne il serait en 2005 de l’ordre de 3,45 €/m3 TTC et à Paris de l’ordre de 2,35 €/m3 TTC.

Notes

[1] Le calcul de prix de l’eau est rapporté à la commune. Il a été réalisé sur 401 communes qui ont répondu sur l’ensemble des éléments composant la facture d’eau, soit 27,4 % du nombre total de communes en Poitou-Charentes (57,2 % de la population).

Mentions légales | Aide à la navigation | Conditions d’utilisation | Politique d’accessibilité | Crédits | Plan du site | Cadenas fermé