Eau en Poitou-Charentes : RPDE

     

Les usages de l’eau : une région agricole

Les prélèvements bruts d’eau par usages

On distingue quatre grands types d'usage de l'eau : l'usage domestique (eau potable), l'usage agricole (irrigation), l'usage industriel et l'usage énergétique (production d'énergie). En Poitou-Charentes, les volumes d'eau prélevés concernent essentiellement les besoins agricoles, domestiques et énergétiques tandis que la part des besoins industriels est très nettement inférieure.

La totalité des prélèvements d'eau pour la production d'énergie est effectuée par la centrale nucléaire de Civaux, située dans le département de la Vienne. L'eau prélevée est utilisée pour le refroidissement des réacteurs.

De 2003 à 2012, la part des prélèvements d'eau à des fins agricoles est en moyenne d'environ 42%, contre 33% et 21% respectivement pour les usages domestiques et énergétiques, et seulement 4% pour les besoins industriels. Une baisse globale des prélèvements sur cette période est à noter.

En 2006, un français consomme en moyenne 137 L d'eau par jour (soit environ 50 m3 par an). A cette consommation personnelle, s'ajoute l'ensemble des consommations collectives (écoles, hôpitaux, lavage de la voierie, milieu professionnel, restaurant…) soit une moyenne de 200 litres par jour et par personne (source : L'eau du robinet dans notre quotidien - CIEAU, 2006). Il y a cependant des fortes disparités entre le secteur rural et le secteur urbain. Le niveau de vie, l'âge, la pratique sportive sont d'autres facteurs influençant également la consommation.

Les prélèvements d'eau pour ces différents usages s'effectuent dans les eaux superficielles (cours d'eau, lacs, etc.), dans les eaux souterraines (nappes phréatiques) ou dans des retenues d'eau. De 2003 à 2012 en Poitou-Charentes, si la répartition moyenne des prélèvements selon l'origine est à peu près équivalente tous usages confondus pour les eaux de surface et les eaux souterraines (respectivement 44% et 47%), cette dernière varie nettement suivant les usages :

  • les prélèvements pour la production d'énergie sont ainsi effectués exclusivement dans les eaux superficielles et ceux pour l'usage industriel en proviennent majoritairement (64% en moyenne),
  • l'alimentation en eau potable et l'usage agricole concentrent en revanche leurs prélèvements sur les eaux souterraines (respectivement 58 et 65% en moyenne).

La consommation nette d’eau par usages

A l'échelle nationale, sur la totalité des volumes prélevés, environ 18 % ne retournent pas au milieu naturel, on appelle cela la « consommation nette ». Celle-ci est très élevée pour le secteur agricole (de par l’évaporation, l'absorption des plantes ou la rétention d'eau dans le sol) et moindre pour l'usage industriel. En outre, cette répartition varie selon la période considérée : les prélèvements agricoles sont concentrés sur la période estivale, où l'évapotranspiration est la plus forte.

Répartition nationale de la consommation d'eau nette par secteur :

Usage Consommation nette annuelle Consommation nette estivale
Irrigation 48 % 79 %
Usages domestiques 24 % 10 %
Production d'énergie 22 % 9 %
Industrie (hors énergie) 6 % 2 %

(source : Ministère chargé de l'écologie - CGDD, 2012 ; d'après les données de l'IFEN de 2001)

Pour en savoir plus sur la thématique « Usages et gestion de l'eau » consultez les rubriques suivantes sur le site du RPDE : « Chiffres Clés » et « Usages de l'eau »

La répartition des prélèvements pour l’irrigation en Poitou-Charentes

Les cartes suivantes, localisant les prélèvements d'eau à la commune, permettent d'identifier les secteurs où la pression de prélèvements agricoles est la plus forte dans la région, toutes ressources confondues, puis selon la nature de la ressource sollicitée.

Pour en savoir plus sur la thématique : « Eau et Agriculture »

Mentions légales | Aide à la navigation | Conditions d’utilisation | Politique d’accessibilité | Crédits | Plan du site | Cadenas fermé