Eau en Poitou-Charentes : RPDE

     

Pluviométrie

Sources : Météo France ; données fournies par la DREAL Nouvelle-Aquitaine
Bulletin mensuel régional du 3 novembre 2017.

Pluviométrie du mois d’octobre 2017

Le mois d'octobre est marqué par des températures douces et de faibles pluies.

Les cumuls mensuels de précipitations sont compris entre 20 et 30 mm à l'Est et entre 15 et 25 mm à l'Ouest, ce qui est nettement inférieur aux normales saisonnières (déficits respectifs de 60 à 70% à l'Est, et de 75 à 85% à l'Ouest).

Octobre 2017 occupe le 7ème rang des mois d'octobre les plus secs depuis 1958 sur l'ensemble du Poitou-Charentes.

Cumuls de septembre et d’octobre 2017

Les cumuls pluviométriques d'octobre sont nettement inférieurs aux moyennes saisonnières sur les quatre principales stations de Poitou-Charentes (déficits allant de -68% à Poitiers jusqu'à -86% à Niort).

Tableau comparatif entre les cumuls pluviométriques des mois de septembre et d’octobre 2017, et les moyennes mensuelles interannuelles :

Cumuls de précipitations (mm)
Station Sept. 2017 Moyenne Sept. Oct. 2017 Moyenne Oct.
Cognac80,359,814,781,2
La Rochelle70,659,317,692,6
Niort62,660,513,896,8
Poitiers Biard45,851,124,175,6

Consulter les graphiques plus détaillés des stations de référence, sur le site de l’Observatoire Régional de l’Environnement.

Pluviométrie cumulée de novembre 2016 à octobre 2017 :

Les excédents pluviométriques plus ou moins marqués de novembre, février, mars, mai, juin et septembre ne réussissent pas à compenser les déficits importants des autres mois de la période. De ce fait, fin octobre, les cumuls de la saison hydrologique 2016-2017 présentent des déficits de 10 à 30% sur le Poitou-Charentes, qui augmentent du Sud vers le Nord. Cette saison hydrologique fait partie des 6 périodes les plus sèches depuis 1959 en Poitou-Charentes, la période 2004-2005 restant de loin la plus sèche.

Pluies efficaces :
Les pluies efficaces sont égales à la différence entre les précipitations totales et l'évapotranspiration réelle. Elles représentent la quantité d'eau fournie par les précipitations qui reste disponible, à la surface du sol. Cette eau est répartie, au niveau du sol, en deux fractions : l'écoulement superficiel et l'infiltration contribuant à la recharge des nappes.

En octobre, les quantités de pluies reçues en Poitou-Charentes sont inférieures à l'évapotranspiration, favorisée par un bon ensoleillement et des températures élevées. Les cumuls de pluies efficaces sont par conséquent négatifs et atteignent -15 mm dans le sud des Charentes.

Humidité dans les sols superficiels :

Les sols se sont asséchés sur l'ensemble du territoire au cours du mois d'octobre, et demeurent très secs pour la saison. Les déficits varient entre 40 et 80% du Nord de la Charente-Maritime au Nord du Poitou et à l'Est d la Vienne ; entre 20 et 40% en Charente, entre 20 et 30% sur le Sud de la Charente-Maritime. Sur les départements de la Vienne et des Deux-Sèvres, une telle sécheresse des sols se produit moins d'une fois tous les 10 ans.

Pour en savoir plus sur la météo en région : http://france.meteofrance.com (Consultez le suivi hydrologique de Météo France : Rubrique Climat > Bilans Climatiques)
Accédez aux données de 4 stations météorologiques de la région : Poitiers, Niort, Cognac, La Rochelle.

Retour au sommaire

P.-S.

Pluies efficaces : elles sont égales à la différence entre les précipitations totales et l'évapotranspiration réelle et représentent la quantité d'eau fournie par les précipitations qui reste disponible, à la surface du sol. Cette eau est répartie, au niveau du sol, en deux fractions : l'écoulement superficiel et l'infiltration contribuant à la recharge des nappes.

Mentions légales | Aide à la navigation | Conditions d’utilisation | Politique d’accessibilité | Crédits | Plan du site | Cadenas fermé