Eau en Poitou-Charentes : RPDE

     

Principaux barrages : recharge et volumes disponibles

Principaux barrages : recharge et volumes disponibles

Sources : Compagnie d'Aménagement des Eaux des Deux-Sèvres (CAEDS), Institution du Fleuve Charente

Le barrage Touche Poupard, (2) situé en amont de la Sèvre Niortaise sur le Chambon, assure plusieurs usages :

  • (1) réserve en eau potable (7 Mm3/an) ;
  • (2) débit réserve et soutien d'étiage (5 Mm3/an) ;
  • (3) irrigation (3 Mm3/an).

Son taux de remplissage en octobre 2014 s'élevait à 74% il s'est rempli progressivement jusqu'à atteindre 88% de sa capacité maximale de stockage début mars.

Le barrage du Cébron (1), situé en amont du Thouet, assure les mêmes usages que celui de la Touche Poupard et sensiblement dans les mêmes proportions. Egalement correctement rempli en octobre (71%), son remplissage a atteint, début mars sa capacité maximale de stockage.

Les barrages de Mas Chaban (3) et Lavaud (4), situés en amont de la Charente, assurent un soutien d'étiage et constituent une source d'approvisionnement pour l'irrigation.

L'évolution de leurs niveaux diffère. Concernant Lavaud, son taux de remplissage était déjà élevé début octobre et il atteint son maximum en mars. Pour Mas Chaban, malgré son faible taux de remplissage début octobre, il a atteint sa capacité maximale de stockage dès début mars.

Capacité des barrages
Touche Poupard : 15 Mm3 Cébron-Puy Terrier : 11,5 Mm3 Lavaud : 10 Mm3 (dont volume utile : 9 Mm3) Mas Chaban : 14,2 Mm3 ; (dont volume utile : 13,4 Mm3)

- Dans les Deux-Sèvres : Le remplissage s'est effectué progressivement de décembre à mars pour le Cébron et la Touche Poupard.

Fin mars 2015, ces barrages sont presque remplis intégralement  :

  • à 95% pour le Cébron
  • à 100% pour la Touche Poupard.

Les taux de remplissage de fin mars 2015 sont proches de ceux des années précédentes.

- En Charente  : Le remplissage du barrage de Lavaud a débuté dès le mois d'octobre, celui de Mas Chaban en novembre.

Fin mars 2015, les deux barrages sont remplis intégralement, comme en 2013 et 2014.

En conclusion : du fait d'une météo favorable durant la période d'étiage, les taux de remplissage en octobre 2014 sont généralement supérieurs à ceux observés les années précédentes. Les précipitations hivernales ont contribué au remplissage des barrages de manière presque intégrale en mars 2015, à la fin de cette période de recharge naturelle.

Vous pouvez suivre les taux de remplissage des grandes retenues de la Charente sur le site de l'Institution du Fleuve Charente.
Pour des informations sur les barrages en Deux-Sèvres, rendez-vous sur le site de la Compagnie d'Aménagement des Eaux des Deux-Sèvres

Mentions légales | Aide à la navigation | Conditions d’utilisation | Politique d’accessibilité | Crédits | Plan du site | Cadenas fermé