Eau en Poitou-Charentes : RPDE

     

Qualité des cours d’eau - Année 2003

Comment est évaluée la qualité des cours d'eau ?

Qualité physico-chimique :

Des résultats du Réseau National de Bassin (RNB) pour l’année 2003, il ressort que les rivières de Poitou-Charentes sont de qualité bonne ou moyenne à l’exception de l’altération nitrates où de nombreuses rivières sont en qualité médiocre voire mauvaise. Quelques secteurs sont régulièrement en qualité médiocre ou mauvaise : les Eaux Claires et la Légère (impact des rejets industriels traités sur le milieu), la Charente aval à Rochefort (eaux saumâtres) et l’aval de la Sèvre Niortaise (aval Niort et embouchure). Comment est évaluée la qualité des cours d’eau ?

Qualité pour l’altération "matières organiques et oxydables". Réseau National de Bassin. 2003. Carte et commentaires (Données DIREN Poitou-Charentes, Agence de l’Eau Adour Garonne, Agence de l’Eau Loire Bretagne)

Carte de qualitépour l’altération "matières azotées". Réseau National de Bassin. 2003. Carte et commentaires (Source DIREN Poitou-Charentes, Agence de l’Eau Adour Garonne, Agence de l’Eau Loire Bretagne)

Carte de qualité pour l’altération "matières phosphorées". Réseau National de Bassin. 2003. Carte et commentaires (Source DIREN Poitou-Charentes, Agence de l’Eau Adour Garonne, Agence de l’Eau Loire Bretagne)

Carte de qualité pour l’altération "nitrates" .Réseau National de Bassin. 2003. Carte et commentaires (Données DIREN Poitou-Charentes, Agence de l’Eau Adour Garonne, Agence de l’Eau Loire Bretagne)

Carte de qualité pour l’altération "effet des proliférations végétales". Réseau National de Bassin. 2003. Carte et commentaires (Données DIREN Poitou-Charentes, Agence de l’Eau Adour Garonne, Agence de l’Eau Loire Bretagne)

Source : DIREN Poitou-Charentes.

Vie piscicole :

En 2003 durant la période d’étiage, le Conseil Supérieur de la Pêche a observé des cours d’eau très dégradés concernant les contextes piscicoles (partie du réseau hydrographique où une population de poissons fonctionne de façon autonome, en y réalisant les différentes phases de son cycle vital) avec des proliférations d’algues et de nombreuses mortalités piscicoles. Source : Conseil Supérieur de la Pêche

Mentions légales | Aide à la navigation | Conditions d’utilisation | Politique d’accessibilité | Crédits | Plan du site | Cadenas fermé