Eau en Poitou-Charentes : RPDE

     

La démarche Re-Sources

Le contexte de mise en place

Des eaux dégradées

A partir des années 80, soumises aux diverses pressions anthropiques, les ressources en eau utilisées pour l'alimentation en eau potable en Poitou-Charentes se sont dégradées. Malgré des projets de maîtrise des pollutions induites (industrielles, assainissement collectif et individuel, mise aux normes des bâtiments d'élevage, opération fertimieux, périmètres de protection des captages…), l'alimentation en eau potable devenait un véritable enjeu collectif.

Des captages abandonnés

Le projet de démarche Re-Sources a alors été initié dans les années 2000 pour reconquérir les ressources en eau dans les bassins d'alimentation de captage d'eau potable en Poitou-Charentes. Il répondait à cette dégradation continue des ressources en eau, qui avaient conduit à la fermeture de plus de 300 captages d'eau potable en 20 ans en région.

Source : BRGM, 2012

Pour en savoir plus sur l'abandon de captages en Poitou-Charentes.

Un besoin de changer les comportements et reconquérir la qualité de l'eau

Ce projet s'appuie alors sur une volonté de changer les comportements, pour réduire et limiter les impacts de l'Homme, via ses pratiques professionnelles (en agriculture, dans les collectivités pour l'entretien des routes et des espaces urbanisés …) ou individuelles (jardinage familial, activités de loisirs, assainissement …), sur la ressource en eau.

Des actions globales sont ainsi définies et menées sur des bassins d'alimentation de captage (BAC) en eau potable.
Ces bassins d'alimentation prioritaires et vulnérables aux pollutions diffuses, mobilisées au titre de l'adduction d'eau en Poitou-Charentes, ont été délimités en 2002, dans le cadre d'une étude DRASS-ANTEA. Sur ces 109 bassins, 13 ont été retenus comme sites pilotes pour le programme Re-Sources.
Ces sites pilotes ont été validés par le comité de pilotage du programme, sur candidature volontaire des structures porteuses de projet.
Fort de l'expérience de ces 13 premiers sites engagés, le programme s’est progressivement étendu sur d’autres bassins, pour en atteindre 26 fin 2013, et 32 fin 2016.

Fonctionnement du programme

Un conventionnement pluri-acteurs

Une première convention d'application a été signée lors de la Conférence sur l'Eau en avril 2005 entre les différents partenaires engagés dans la démarche : la Région Poitou-Charentes, les Départements de Charente et des Deux-Sèvres et la Chambre Régionale d'Agriculture, au côté de l'Etat et des Agences de l'Eau Adour-Garonne et Loire-Bretagne.

Les mêmes partenaires sont engagés dans la convention cadre 2007 2013 du programme Re-Sources.

A l'issu d'une période d'évaluation et de concertation, le programme Re-Sources a été renouvelé pour la période 2015 - 2020 et une nouvelle convention régionale, élargie aux Départements de la Charente-Maritime et de la Vienne et aux partenaires techniques agricoles.

Une mise en oeuvre locale

La démarche Re-Sources engagée au niveau de chaque site repose sur les étapes suivantes :

- L'animation de l'opération : l'engagement dans la démarche

Un animateur est recruté sur chaque bassin par la structure porteuse du programme Re-Sources localement, pour assurer le suivi financier et administratif, la coordination de l'opération, la concertation constructive avec les acteurs locaux, l'information, la sensibilisation, la formation. Le public visé comprend tous les utilisateurs potentiels de fertilisants azotés et de produits phytosanitaires (agriculteurs, services municipaux, services de l'équipement, jardiniers amateurs, …).

- La réalisation d'un diagnostic

Le diagnostic dresse l'état de la ressource en eau sur le secteur, au regard des facteurs de risque (type de sol, sensibilité du milieu, systèmes culturaux, …) et de l'ensemble des activités de la zone (voies ferrées, routes, industrie, agriculture, agglomération, etc.). Il a également pour objectifs de mobiliser tous les acteurs du bassin d'alimentation de captage, d'identifier les axes de progrès, de proposer un objectif de résultat vis-à-vis de la ressource et d'élaborer un plan d'actions hiérarchisées.

- La mise en oeuvre du plan d'actions

Le plan d'actions est élaboré collectivement et fait l'objet d'une décision partagée sur la qualité de l'eau et les causes de sa dégradation. De portée pluriannuelle (5 ans), il comprend des actions prioritaires proportionnées au niveau des risques encourus. Des actions spécifiques d'accompagnement pourront être engagées en parallèle. La mobilisation des aides publiques sera ciblée spécifiquement sur les bassins d'alimentation des captages concernés. Le plan d'actions doit prévoir un suivi des résultats et des indicateurs afin de pouvoir évaluer son efficacité à l’issue de la période des 5 ans.

Une coordination régionale

Pour entreprendre au mieux les différentes étapes et mutualiser les expériences réussies, une cellule d'animation régionale a été créée en 2005 pour coordonner l'ensemble du programme et assurer une animation auprès de tous les partenaires et auprès de chaque bassin. Elle est hébergée à la Région Nouvelle-Aquitaine - site de Poitiers.

Contact :
Cellule Régionale de Coordination Re-Sources :
Séverine DORIZON et Julien MONTEPINI
Maison de la Région
DEAEH - Service Eau
15 rue de l'Ancienne Comédie - BP 525
86021 POITIERS
tel : 05.49.38.47.48.
fax : 05.49.38.47.49.
e-mail :

s.dorizon@nouvelle-aquitaine.fr
j.montepini@nouvelle-aquitaine.fr

Elle anime également quetre instances pour coordonner le programme Re-Sources au niveau régional :

- Le Comité de Pilotage Régional (COPIL régional)

Il regroupe les signataires de la convention cadre du programme Re-Sources (cf. convention régionale 2015 - 2020). Son rôle est d'orienter la stratégie régionale du programme et de la valider.

- Le Groupe Projet Stratégique (G.P.S.)

Ce groupe est constitué des services des différentes collectivités et administrations, membres du COPIL régional. Il a pour rôle de mettre en oeuvre la stratégie validée.

- La Commission Agricole Régionale (C.A.R.)

Constituée des services techniques des partenaires agricoles, son rôle est de proposer des projets ou actions agricoles à l'échelle régionale.

- Le Réseau des animateurs

Les animateurs de Bassins d'Alimentation de Captage (BAC) du programme Re-Sources se réunissent tous les deux mois. L'objectif de ces rencontres est double :
- l'échange d'information et d'expérience (entre eux et avec d'autres régions)
- et le travail en groupe sur les thématiques et les orientations stratégiques du programme.

Mentions légales | Aide à la navigation | Conditions d’utilisation | Politique d’accessibilité | Crédits | Plan du site | Cadenas fermé